[FR] Snæfellsjökull National Park

[ISLANDE]

“Snæfellsjökull” est le nom d’un volcan situé a l’extrême ouest de la presque île “Snæfellsnes” dans la région du “Vesturland”, en Islande.

En Islandais “Snæ” signifie “neige” ; “fell” signifie “qui est tombé” et “jökull” signifie “glacier/montagne”.
La traduction la plus proche est “La montagne de neige” !

Ce volcan a été rendu célèbre grâce a Jules Verne, qui situa l’entrée vers le centre de la Terre au sommet de cette montagne dans son roman “Voyage au centre de la terre“.

La région du volcan comporte 3 petits villages :
Ólafsvík (1100 habs.), Hellissandur (400 habs.) et Arnarstapi (200 habs.)

Tout trois sont des petites communes au patrimoine historique riche et ne vivant presque qu’exclusivement de la pêche et du commerce.

Si on prends l’exemple d’Ólafsvík :
Le village, jadis un des plus célèbre d’Islande, fut fondé a la fin 1700.
Pendant des siècles, c’était un lieu assez isolé. Il était difficile aux bateaux d’accoster ici parce que la baie était ouverte aux tempêtes arrivant du nord.
La première route goudronnée ne fut construite ici qu’en 1963.
Ce qui est intéressant c’est que la plupart des sentiers de randonnée environnants sont en fait les anciennes routes de commerce utilisées depuis des siècles par les locaux pour relier les villages entre eux et qui ont été pour la plupart conservés tel quels !

Faire une randonnée la bas c’est marcher sur l’histoire !

Le village d’Ólafsvík…

En juin 2014, accompagné de deux amis, j’ai fait une randonnée de 14 km entre Ólafsvík et Hellissandur. Nous suivions un de ces fameux sentiers au début, puis nous avons coupés a travers les landes… Ce n’était pas le but mais nous avons quand même réussi a nous perdre… un peu !
En temps normal cette randonnée ne devrait prendre que quelques heures, le dénivelé est globalement assez faible (200m max), mais en Islande le temps change tellement vite qu’on ne peut pas mettre un temps “normal” dans cette région :
Il peut faire un beau soleil sans vent et 30 mn plus tard une grosse pluie avec des bourrasque a 80 km/h.

En fait on a eu de la pluie pratiquement tout le temps, mais comme dans des région telles que l’Ecosse ou l’Irlande, la pluie rend le paysage assez mélancolique et au bout de quelques temps elle ne dérange pas plus que ça !

Quand on regarde vers l’est a 3 km et 150m d’altitude au sud du village.

 

Le terrain ressemble énormément a l’Irlande, des landes a perte de vue et des massifs et montagnes sortant de nul part :
Vous marchez sur un terrain a peu près plat et tout d’un coup il y a une montagne de 300 m de haut devant vous, sortie de nul part, comme ça !
La mélancolie du lieu est surprenante et l’on comprends tout de suite ce qui a inspiré Jules Vernes !

olaf4

Un peu plus a l’ouest !

Dans ce coin de l’Islande on arrive facilement a s’imaginer l’activité volcanique intense qui règne dans le pays tout entier, c’est encore plus sympa quand on sait que plus de 60% des volcans de l’île sont encore actifs.
A cette période de l’année il faisait en moyenne 10° (humide) de nombreux névés étaient encore visible et certains avait complètement fondus, ne laissant que de la terre humide et instable.

Quand vous marchez 5 km sur des cailloux et de la mousse et que, soudainement vous voyez apparaître un beau terrain plat de terre bien lisse, vous trouvez ca suspect et vous avancez prudemment…
Le pied s’enfonce un peu… “tiens a droite c’est stable”…”oula a gauche ca s’enfonce”… “bon je vais marcher la…” etc
Il y a pas mal de “plaques” comme cela sur le chemin !  On a eu quelques petites frayeurs…

Pour se rendre a Ólafsvík :

C’est assez facile d’accès depuis Reykjavik.
Il faut se rendre au terminal de bus “Mjodd” et de la il y a une ligne de bus locaux (“S”) qui peut vous y amener.
Il y a 3 correspondances mais le trajet ne dure que 3h (les bus sont synchros).
Un aller simple vous coûtera 3700 ISK (23 €)

Une fois sur place la ville dispose d’un camping basique et d’un hotel.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *